Le CNRS   Autres sites CNRS Intranet
Structures formelles du langage - UMR 7023
 
 

 Accueil >

 

Lenart, Ewa

Maître de conférences, Paris 8

 

Mots clés : approche fonctionnaliste, acquisition, détermination nominale, définitude, référenciation, organisation informationnelle, topique/focus, entité, mouvement référentiel, cohésion, récit ; temporalité ; le français, le polonais, langue maternelle, langue étrangère, lecte d’apprenant, apprenant enfant, apprenant adulte, activité cognitive, tâche verbale complexe ; corpus ; enseignement/apprentissage précoce des langues

Ma recherche concerne principalement l’acquisition des procédures de détermination nominale, c’est-à-dire au sens large, la construction de la référence aux entités dans différents types de discours (récit, description, conversation libre), produits par deux types d’apprenants : enfant et adulte. Il s’agit d’enfants de différents âges (20, 30, 36 mois, 4, 7, 10 ans) qui acquièrent leur langue maternelle, et d’adultes apprenant une langue étrangère, apprenants débutants, intermédiaires et avancés. Les langues concernées sont le français L1 et L2 et le polonais L1.

Je m’intéresse également à l’acquisition de la temporalité par les mêmes apprenants (connexité, subordination, choix de perspective, aspectualité).

Une recherche récente est centrée sur l’enseignement et l’apprentissage de l’anglais à l’école primaire : PARI-PRIMAIRE.

Projets de recherche

Porteur de projet PARI – PRIMAIRE Etude longuitudinale de l’acquisition de l’anglais à l’école primaire, 2012-2014. Il s’agit d’une réflexion sur l’enseignement/apprentissage d’une langue étrangère dans le contexte scolaire, au niveau pré-secondaire. Deux groupes d’âge sont observés : 6/7 ans (CP) et 8/9 ans (CE2), à partir du début de l’apprentissage de l’anglais, et cela pendant deux ans (CP-CE1 ; CE2-CM1). Le projet permet de s’interroger sur les procédés mis en œuvre par l’apprenant enfant dans le contexte de l’apprentissage guidé d’une langue étrangère, ainsi que de définir les spécificités de ce type d’apprentissage. Son but consiste également à établir des liens entre les recherches en acquisition des langues et la didactique des langues. Nous espérons identifier un contexte global de l’enseignement précoce des langues étrangères afin de faire des propositions pédagogiques efficaces et réalistes.

Membre du projet VILLA Varieties of Initial Learners in Language Acquisition : Controlled classroom input and elementary forms of linguistic organization, coordonné par M. Watorek et R. Rast.

Membre du groupe de recherche de l’UMR 7023 LAA/LSA Langues avec articles - langues sans articles, coordonné par Anne Zribi-Hertz et Patricia Cabredo Hofherr. Un objectif central du projet est de contribuer à une réflexion de type didactique (comment enseigner les articles à des locuteurs de langues sans articles [LSA], et l’interprétation des nominaux « nus » à des locuteurs de langues avec articles [LAA]), s’appuyant sur une description et une analyse minutieuse de la morphosyntaxe et de la sémantique comparée du nom dans les LSA et les LAA. Ma contribution concerne l’analyse morphosyntaxique et sémantique du polonais (par exemple, l’interface ordre des mots - définitude) et l’enseignement de la définitude en français L2 et en polonais L2.

Membre du réseau européen Language Acquisition Network in Europe

 

Publications et communications

Publications et communications

Lire la suite

 

 

 

CNRS
Université Paris 8
TUL