Le CNRS   Autres sites CNRS Intranet
Structures formelles du langage - UMR 7023
 
 

 Accueil >

 

Langage, cognition et acquisition

Responsables : Maya Hickmann & Clive Perdue (†2008), puis Dominique Bassano (2008-2013) et Maya Hickmann & Marzena Watorek (depuis 2014)

 

Genèse, objectifs, méthodologies

L’équipe « Langage, Cognition et Développement » a été mise en place au 1er janvier 2007. Il s’agit d’une équipe interdisciplinaire, qui a réuni deux groupes de participants travaillant tous sur l’acquisition du langage, à partir de deux traditions scientifiques différentes :

  • l’ancienne équipe « Acquisition du langage » de l’UMR 7023 (Resp. C. Perdue dans le précédent quadriennal), à laquelle se sont rattachés de nouveaux recrutements. Ce premier groupe est issu des sciences du langage et relève donc du Département de l’Homme et de la Société (section 34 du CoNRS, intégrée dans l’ensemble “Langues, Langage, Logique, Cognition, Philosophie des sciences”).
  • l’ancienne équipe « Psycholinguistique développementale et comparative » (Resp. D. Bassano, puis M. Hickmann) du Laboratoire « Cognition et Développement (ex-UMR 8603), puis du Laboratoire « Cognition et Comportement » (Université René Descartes Paris 5). Ce deuxième groupe est issu de la psychologie cognitive et relève donc du Département des Sciences de la Vie (section 27 “Comportement, Cognition, Cerveau” du CoNRS).

Cet ensemble est dynamisé par des points forts de convergence entre des traditions fondamentalement compatibles et complémentaires, permettant une synergie entre objectifs communs et spécifiques. L’équipe est principalement consacrée à l’étude conjointe des déterminants linguistiques et cognitifs dans l’acquisition du langage. Elle s’inscrit dans une approche intégrative, visant à étudier l’ensemble des composantes de la compétence linguistique (morphologie, syntaxe, sémantique, lexique, prosodie, pragmatique), ainsi que les relations entre les contraintes du système linguistique et celles du système cognitif. Par ailleurs, l’approche est comparative, visant à dégager ce qui est spécifique à un apprenant dans une langue et ce qui est généralisable à tous les apprenants et à toutes les langues. Cette démarche se décline en trois dimensions, toutes consacrées à la variabilité au cours du développement.

  • Diversité des langues : la perspective translinguistique permet de déterminer l’impact relatif des propriétés spécifiques des systèmes linguistiques sur le processus d’acquisition.
  • Types d’acquisition et d’apprenants : une autre démarche consiste à comparer différents types d’apprenants afin de dissocier les contraintes linguistiques et cognitives dans l’acquisition - acquisition de la langue maternelle chez l’enfant, acquisition des langues secondes à l’âge adulte, bilinguisme précoce, dysfonctionnements du développement langagier.
  • Variabilité inter-individuelle : l’équipe étudie également la variabilité entre apprenants d’un même groupe (même âge, même langue), qui renvoie à différentes stratégies d’acquisition.
  • Variabilité intra-individuelle : enfin, la variabilité intra-individuelle renvoie à des fluctuations dans les stratégies d’un même apprenant, faisant apparaître des moments critiques dans le développement.

Depuis 2007, de nouveaux recrutements ont agrandi l’équipe et élargi les thématiques. L’équipe allie l’apport des sciences du langage (linguistique formelle, descriptive, typologie) et de la psychologie cognitive dans l’étude de l’acquisition du langage et des systèmes adultes pouvant informer la faculté du langage. Elle bénéficie ainsi d’une mutualisation des méthodologies utilisées dans ces deux champs disciplinaires et des bases de données recueillies dans les travaux antérieurs.

  • Description linguistique et méthode expérimentale : les méthodes issues des sciences du langage contribuent à l’étude des systèmes linguistiques (typologie, diversité des langues, universaux du langage…), alors que celles qui sont issues de la psycholinguistique apportent l’étude du système cognitif (son développement, son fonctionnement, ses dysfonctionnements...).
  • Bases de données : les bases de données apportent un large éventail de langues (romanes, germaniques, slaves, sémitiques, etc.), de types d’apprenants (L1, L2, 2L1, dysfonctionnements), et de comportements étudiés (production, compréhension, catégorisation).
  • Plate-forme d’expérimentation : au cours de l’année 2007, une plate-forme a été mise en place sur le site CNRS Pouchet, comprenant : une chambre sourde pour l’enregistrement des stimuli sonores et l’expérimentation sur la prosodie ; plusieurs dispositifs de mouvements oculaires (Tobii et Eyelink) ; des dispositifs pour l’étude de la compréhension précoce (paradigme du regard et de l’écoute préférentiels, paradigme de la réaction à la nouveauté) et des dispositifs pour le dépouillement et l’analyse automatisée des données.

Enfin, l’installation des deux équipes « Langage, cognition et Développement » (Equipe 3) et « Langues des signes et gestualité » (Equipe 4) sur le site Pouchet a permis d’explorer des pistes de recherches communes visant à étudier le rôle des modalités orale et visuo-gestuelle dans l’acquisition.

 

Revues émanant de l’équipe

Revues bi-annuelles

Acquisition et Interaction en langue étrangère (AILE)

Langage, Interaction et Acquisition / Language, Interaction and Acquisition (LIA)

Lire la suite

 

Financements complémentaires BQR

Lire la suite

 

Membres de l’équipe

Liste des membres pleins et associés de l’équipe

Lire la suite

 

Archives des Séminaires de l’équipe (2008-2013)

Calendrier des réunions. Les réunions ont lieu au 59 rue Pouchet.

Lire la suite

 

Projets de l’équipe

Projets des membres de l’équipe LCD

Lire la suite

 

Séminaire LCA 2014-2015

Réunions de l’équipe

Lire la suite

 

Séminaire LCA 2013-2014

Réunions de l’équipe

Lire la suite

 

Réseaux de l’équipe

Lire la suite

 

 

 

CNRS
Université Paris 8
TUL