Le CNRS   Autres sites CNRS Intranet
Structures formelles du langage - UMR 7023
 
 

 Accueil >

 

Grammaticalization processes in language acquisition : nouns and verbs across languages (LANGRAMACQ)

Projet de l’ANR, (nov 2006 - mai 2010)
Responsable : Dominique Bassano

 

Le projet LANGRAMACQ « Grammaticization processes in language acquisition : Nouns and verbs across languages » a été retenu pour financement par l’ANR dans le cadre du Programme Blanc 2006.

  • Durée : 42 mois
  • Coordinateur du projet : UMR 7023, Structures Formelles du Langage
  • Equipes : Le projet, interdisciplinaire et inter-langues, associe des équipes françaises et européennes. L’équipe 1 (Partenaire) est formée de psycholinguistes et linguistes spécialistes de l’acquisition de la langue maternelle et des langues secondes. L’équipe 2 est une équipe autrichienne de linguistique, spécialiste d’acquisition. L’équipe 3 est une équipe néerlandaise de psychologie cognitive et modélisation.
  • Equipe 1 : D. Bassano, S. Colonna, M. Hickmann, I. Maillochon, C. Perdue, M. Watorek (UMR 7023, Structures Formelles du Langage) ; M. Kail (UMR 6146, Laboratoire de Psychologie Cognitive)
  • Equipe 2 : W.U. Dressler, S. Klampfer-Laaha, K. Korecky-Kroell (Université de Vienne)
  • Equipe 3 : P. van Geert, M. van Dijk (Université de Groningen)


L’acquisition de la grammaire des langues est au cœur de la maîtrise du langage. L’objectif principal du projet est d’approfondir la connaissance des processus d’élaboration de la grammaire -ou « grammaticalisation »- au cours de l’acquisition de la langue maternelle par l’enfant, en intégrant aussi des comparaisons avec celle des langues secondes par l’adulte. Les études analysent l’émergence et le développement des contraintes grammaticales liées à deux catégories centrales des systèmes linguistiques –les noms et les verbes.

Les enjeux sont principalement théoriques : à la lumière d’hypothèses fonctionnalistes, il s’agit d’éclairer des questions en débat, telles que l’origine de la grammaire chez l’enfant et le rôle respectif des déterminants cognitifs et linguistiques dans l’acquisition du langage. Cependant, des retombées sont prévisibles au plan de l’enseignement de la grammaire et des langues. Inter-langues et interdisciplinaire, le projet a mobilisé la coopération d’équipes européennes qui poursuivront leur collaboration, apportant leurs compétences complémentaires en psycholinguistique, linguistique, psychologie du développement et modélisation.

Les recherches ont été menées selon quatre axes.

  • Le premier examine l’émergence de la grammaire dans la production spontanée des jeunes enfants entre 1 et 4 ans. Les études, centrées sur l’acquisition des déterminants nominaux dans trois langues contrastées (français ; allemand, néerlandais), analysent des corpus de productions recueillis en situation naturelle d’interaction.
  • Le deuxième axe, étroitement articulé au précédent, propose une modélisation du développement basée sur les Systèmes Dynamiques, permettant une analyse innovante des relations d’adaptation entre langage de l’enfant et langage adressé à l’enfant. Le troisième axe, utilisant la méthode expérimentale du « regard préférentiel » pour examiner la compréhension des structures transitives chez des enfants de 2 ans, teste la connaissance grammaticale pré-existante à la production.
  • Le dernier axe examine les phénomènes de lexicalisation et grammaticalisation dans l’expression du mouvement au sein du verbe et du réseau verbal. Les études analysent les productions d’enfants (3 à 10 ans) et d’adultes recueillies en situation contrôlée dans des langues contrastées (français ; anglais, allemand).

Ces travaux montrent que l’acquisition de la grammaire par l’enfant est un processus graduel, s’effectuant en interaction avec les autres composants du langage, tels que prosodie et lexique, et en interrelation subtile avec le langage adressé à l’enfant. Les contraintes typologiques des langues ont un fort impact sur l’acquisition de la langue maternelle aussi bien que d’une langue seconde. Le projet a impliqué des approches nouvelles (Systèmes Dynamiques, comparaisons inter-langues et inter-apprenants) et permis de développer des synergies fécondes avec des partenaires internationaux (Angleterre, Autriche, Pays-Bas).

Le projet est terminé et a fait l’objet d’un compte-rendu final.

 

Bilan

Bassano, D. (2010). Grammaticization processes in language acquisition : Nouns and Verbs across languages. Projet ANR LANGRAMACQ (ANR-06-BLAN-0011), Rapport final (21p.)

Lire la suite

 

 

 

CNRS
Université Paris 8
TUL