Le CNRS   Autres sites CNRS Intranet
Structures formelles du langage - UMR 7023
 
 

 Accueil >

 

LGIdF Description du projet [FR]

Modifié par Anne Zribi-Hertz Elena Soare le - 20 février 2014

 

Description courte du projet

LANGUES ET GRAMMAIRES EN ILE-DE-FRANCE

Projet soutenu par : l’UMR 7023 "Structures Formelles du Langage" et par : la Maison Des Sciences de l’Homme Paris-Nord

Présentation d’ensemble

Ce projet a pour but d’archiver et rendre accessibles à un public large, en français, des informations sur les langues de l’immigration récente en Ile-de-France. Notre projet se situe ainsi dans la complémentarité du travail de recensement des "langues de France" effectué sous l’égide de la Direction Générale de la Langue Française et des Langues de France (DGLFLF). L’excellent rapport de Bernard Cerquiglini sur "les langues de la France" (voir le site de la DGLFLF, et le corpus de la parole mis en ligne par le Ministère de la Culture n’inventorient que les langues d’implantation relativement ancienne, en laissant de côté celles des migrants plus récents (chinois, tamoul, haïtien, langues d’Afrique subsaharienne, par exemple).

Dans la pratique, notre projet cible en première instance les langues 1 des enfants et adolescents inscrits dans les classes d’accueil du département de Seine-Saint-Denis (93), qui est aussi le département de rattachement de l’Université Paris 8. Les informations archivées dans le site doivent se conformer à une même maquette pour toutes les langues traitées. Le noyau de chaque archive prévoit des informations générales sur la langue (histoire, géographie, nombre de locuteurs, système d’écriture), un échantillon de mots (lexique audio) et des informations spécifiques sur les propriétés sonores (phonologie) et grammaticales (morphosyntaxe). A ce noyau constant pourront s’ajouter d’autres informations intéressantes — systèmes de numération, textes illustratifs, etc. Les propriétés de chaque langue sont présentées dans une optique contrastive Langue 1 > français, visant à permettre aux enseignants d’anticiper les points de blocage propres à chaque type de locuteurs dans leur acquisition du français. L’archive, ouverte, se présente comme un site interactif incluant du texte, du son, voire de l’image, et comportant un espace de discussion permettant aux utilisateurs de contribuer à chaque instant à son amélioration. Le public visé inclut par exemple : enseignants éducateurs, travailleurs sociaux, psychologues, orthophonistes, libraires, organisateurs d’événements culturels, linguistes.... et toutes autres catégories de citoyens francophones et allophones désireux de s’informer sur la nature précise des langues qui, quotidiennement, les entourent. Mais les enseignants des classes d’accueil sont tout particulièrement concernés par notre archive en ligne, si l’on admet que tout nouvel apprentissage doit toujours prendre appui sur ce que l’apprenant sait déjà — cf. la méthode "Comparons nos langues" illustrée par cette vidéo :


 

 

À lire dans la même rubrique :

 

 

CNRS
Université Paris 8
TUL